Français

«Rien ne dit que l’électorat mélenchoniste, tenté par Glucksmann, s’ancrera au PS»


ENTRETIEN – Une partie des électeurs de Mélenchon en 2022 pourrait voter pour la liste de Raphaël Glucksmann aux Européennes en raison des prises de position de LFI. Mais il est difficile d’affirmer que cet électorat restera ensuite fidèle au PS, analyse le docteur en science politique.

Antoine Bristielle, directeur de l’Observatoire de l’opinion de la Fondation Jean-Jaurès, a récemment publié une note dans laquelle il identifie les profils des électeurs « switchers » de Jean-Luc Mélenchon et d’Emmanuel Macron, et les raisons qui les font basculer dans le camp de Raphaël Glucksmann.


LE FIGARO. – À la lecture des derniers sondages, la liste LFI conduite par Manon Aubry ne semble pas parvenir à dépasser les 8 %. Les électeurs de Mélenchon sont-ils en train de partir chez Glucksmann ? Quel est le profil de cet électorat ?

Antoine BRISTIELLE. – Ce sont, sur le plan sociopolitique, des électeurs de centre gauche. En 2022, Jean-Luc Mélenchon est parvenu à rassembler derrière lui des électeurs qui se positionnaient ainsi sur l’échiquier politique. Désormais, cet électorat voit dans la candidature de Glucksmann quelqu’un qui leur correspond au mieux. Cet électorat plus âgé, plus riche et de centre gauche, est l’électorat classique du Parti socialiste de la dernière décennie, mais…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 77% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous


Apsny News

İlgili Makaleler

Bir yanıt yazın

Başa dön tuşu